Bienvenue en Australie

22 juin 2013

Darwin

Samedi 22 Juin: L'intégration à Mindile Beach (place du marché au bord de la plage où tout les voyageurs en van squat) c'est faite très rapidement. L'ambiance est très conviviale et nous ne somme pas les seul à voyager désormais sans van. En quelques heures tout le monde se connait, et il n'à pas été difficile de trouver un van où laisser tout nos sacs pour quelques jours.
Le marché a été super, très animé par beaucoup d'artistes en tout genre dont un particulierement marquant : un contorsioniste qui passe à travers une raquette de tennis, et qui avale une sabre!!! Il n'y en a que 62 dans le monde, nous avons donc été chanceux de pouvoir voir ca, et gratuitement.
Nous avons dormis les deux nuits dans le jardin botanique en compagnie de quelques autres voyageurs sans van, pris les petits dejeuné face à l'océan, et passé du temps avec des personnes plus que généreuses.
Nous sommes actuellement à l'aéroport et nous prenons l'avion demain matin pour Cairns!

Ps: un français qu'on a rencontré il y a quelques semaine a Katherine et que l'on vient de revoir a Darwin, a entendu parlé de ce qu'il c'est passé avec notre van et a dessidé de partir chercher notre van à Katherine, de le réparer, de le vendre et de nous donner la moitier des sous! Une personne en or.

Posté par mon-voyage-en-oz à 15:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]


La fin d'une longue relation

De retour sur Katherine, voyant que le travail était définitivement fini et sachant que nous avions un vol dimanche matin pour Cairns depuis Darwin, nous avons décidé de partir plus tôt à Darwin pour prendre le temps de découvrir cette ville.
Après une ultime soirée d'adieu autour du feux avec tout les copain (et on commençait à être nombreux ) nous avons pris la route mercredi matin avec le van. (Ps: nous avions enfin un acheteur pour le van !)
Mais le sort en a voulu autrement. Car rien ne se passe jamais comme prévu, car ici il est impossible de faire des plan sur plus de 24h à l'avance. Oui, le van nous a lâché à mi-chemin. Celui qui nous a fait 100 frayeurs, celui qui nous a toujours amené à destination même si il ne pouvait pas rouler à 30km/h, celui en qui nous avons investi tant d'argent. Celui qui ce jour là, si près du but, ne voulait pas aller plus loin. Le SALAUD!
On a donc préparé nos sacs à dos, sorti de nouveau le pancarte "Need help" et enfiler nos chaussures de rando, près à tout abandonner et finir la route en stop. Des personnes se sont arrêtés et ont d'abord essayé de faire repartir le van, mais rien à faire, il faut changer la tête de Delco. Ce monsieur était Australien, et les Australiens ont le sens de la démesure. Il a donc insister pour nous tracter à la ville la plus proche pour acheter cette pièce. 50 km de retour en arrière, le seul garage était fermé, sans donc vraiment nous laisser le choix, il nous a tracter de nouveau jusqu'à la ville la plus proche, soit Katherine à 90km encore en arrière. Il faut remarqué que ce monsieur qui venait de Katherine lui aussi ce matin là, C'est tapé 300 bornes juste pour essayer de nous aider! Une fois à Katherine, la nouvelle tombe, cette pièce n'est disponible nul part, il faudra attendre plusieurs jours pour la recevoir, et nous n'avons pas plusieurs jours a attendre !
Cette fois ci on à plus le choix on doit partir et le laisser quelque part. Le garagiste chez qui nous somme n'en veux pas, mais nous non plus, nous l'avons donc quand même abandonner chez lui, pour la somme extraordinaire de attention, 100 $. Belle affaire n'est-ce pas ? Sacré coup dure.
Le lendemain matin nous revoilà partis sur Darwin en stop avec toutes nos affaires, et il y en a beaucoup! 30 minutes d'attente suffiront pour qu'une voiture s'arrête et nous emmène d'une traite à Darwin. Nous sommes donc jeudi 20 juin et nous somme enfin à Darwin. Ce soir il y a le sunset market (le marché du couché du soleil ). Un marché pas comme les autre, connu tout autour de l'australie pour son caractère festif

Posté par mon-voyage-en-oz à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Katherine

Nos deux dernières semaines à Katherine n'ont pas été très fructueuses. Effectivement notre patron à "Mac,s Hire " nous a informé qu'il n'a plus besoins de nous. Il nous resté donc plus qu'à trouver du travail à nouveaux. Et nous en avons trouvé ! La mission : construire une barrière en barbelé dans un parc naturelle à deux heure de Katherine pendant une semaine. Une semaine dans le vrais bush australien, avec nourriture et matériel de camping inclus. Ce fut une sacrée expérience coupé totalement du monde, à conduire des 4x4 dans des chemins impensables, déplacer des tonnes de roches, et à travailler en collaboration avec quelques aborigènes. Le week-end suivant nous sommes allés à un festival aborigène dans une communauté nommée Barranga.
Une festival de trois jour autour du sport et de la culture aborigène, et sans alcool ! Extrêmement intéressant donc de pouvoir enfin réellement en apprendre sur leur culture et communiquer avec eux. Il y avait des ateliers de confection de Didjeridoo, de tressage d'herbe pour faire des paniers, de cuisine traditionnelle, concerts d'artistes locaux, pièces de théâtre, concours de sports etc. Il y a eu une cérémonie d'ouverture et une de fermeture, les moments forts du festival, animés par des danses et chants traditionnels aborigène. Une vrai découverte pleine d'émotions, où les gens du publiques étaient invités à la fin à se joindre à la danse. Ni une ni deux j'ai sauter dans le cercle ! Évidement il faut un jeux de jambe un peu particulier que les blancs ont un peu de mal à reproduire, plutôt marrant à regarder! Le festival c'est fini le dimanche soir par le concert de John Butler, un artiste Australien reconnu dans le monde entier pour son talent de guitariste, et Mu....gi, un artiste aveugle gaucher jouant avec une guitare de droitier, donc de l'autre coté et à l'envers ! Rajoutez à cela une vois à couper le souffle et des paroles émouvantes, et transformez un public calme depuis trois jours en une foule en délire. Nous ne le connaissions pas avant, mais il est apparemment internationalement reconnu, et ça les aborigènes eux le savait bien.

Posté par mon-voyage-en-oz à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2013

Katherine

Nous voilas donc a Katherine, 300km au sud de Darwin( plus grande ville du Northen Territory), une petit ville particulière où les aborigènes sont présent comme jamais nous ne l'avions vu au part avant. Nous sommes dailleur ce jour là quasiment les seuls blanc dans la rue. Nous nous sentons observé. Pourtant ici c'est comme ça que ca marche, pour la première fois nous voyons les australiens et les aborigènes cohabiter sans "problème". C'est à cause du racisme majeur, que les blanc préferent ne pas s'attarder en ville. Il faut savoir que jusqu'en 1970, un blanc avait l'autorisation de tuer au fusil un aborigène si il le voyait dans la rue... En 2007 l'Etat a reconnu ne pas s'etre bien comporté à l'égard des peuples indigènes, et verse depuis cette année la, 1000$ par mois a chacun d'entre eux. Cet argent provenant des taxes, donc des citoyens "blanc" qui ont l'impression de travailler pour je cite " des gens qui ne foutent rien, ils nous coûtent des millions de dollars ces negres" . Le probleme c'est qu'evidement ils ne sont pas intergrés à la societé, et une grande partie d'entre eux finnissent en viande saoul sur les trotoires... Pour la grande majorité des autres, ils vivent dans des "communautés" autrement dis des camps, à l'écart de la ville, entourés par des grillages et barbelés, où il faut une autorisation pour rentrer. Mais encore faut-il le vouloir, car vu de la route ça ressemble surtout à une décharges avec des maisons délabrées.
Voila la réalité sur les aborigènes d'australie, ou le deuxieme plus grand génocides de l'histoire de l'humanité avec les indiens d'amérique.
Cependant, la villes et ses entourage possèdent quelques sites naturelle extrahordinaires. Près du centre ville, il y a les hot spring, source d'eau chaude (28/30C) où l'eau bleu turquoise jaillit de la terre en amont de la rivière. Cette endroit est magique, il faut descendre des escaliers et s'enfoncer dans une creuvasse cachée par les arbres pour atteindre cet endrois où quelques rayons de soleil traversent la canopé et se jetent dans ce trou bleu. Bien qu'il n'y paresse cet endrois est trés fréquenté le week end.
Il y a aussi plusieurs sites style cascades dans les montagnes au millieux de roches rouges, gorges, track dans les forets etc. Il y a donc de quoi faire si l'on prend le van pour quelques minutes.

Posté par mon-voyage-en-oz à 05:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On THE road

2 jours plus tard nous étions en route pour Katherine, 300 km au sud de Darwin, et à environ 3000 km du point de départ. Temps d'estimation : 5 jours.
Une moyenne de 600km par jours, c'était fesable. Et nous l'avons fait, sans auccun probleme mecanique, ce qui relève du miracle pour notre van. Bien qu'une fois arrivés il ronronnait un octave plus bas...
Bref la route a était longue, on était tout excités aux premiers bout de désert ( pas de sable mais d'herbe seché et de roches plates, pas un arbre des 100aines de km à la ronde) mais après 700km de même paysage plat et sans vie, disont que l'excitation n'était plus a soxln comble... La route droite sans fin se perdait dans les mirages crées par la chaleure et samblait se jeter dans le ciel. Heureusement nous avons tout de même croisé la route d'un tas d'animaux, morts. Mais aussi des vivants! Un troupeau de dromadaire, assez surprenant, beaucoup d'emus ( genre d'autruches etranges) vaches indiennes, aigles royaux, lésards géants et biensure kangoos. Je ne parle pas des humains que nous avons croisé, parce qu'à vrais dire, il y en a eu très peu! Appart biensure ces immenses camions de 50 metres (road train) qui te doublent à plus de 100km/h par la droite sur une vois à double sens. Spectaculairement pas rassurant. Nous sommes dailleur restés bloqué 1h30 derniere un accident de road train en plein desert, en pleine journée, par une chaleure étouffante er surtout, des milliers de mouches au metre/carré. Intenable, mais sachant que le conducteur allait bien, et prennant du recule sur la situation, plutôt que de s'impatienter nous nous sommes assis sous une moustiquaire et avons ouvert une bière et riguolé de cet situation plutot pas commune.
Nous sommes finalement arrivés comme prévu 5 jours apres notre départ, sains et sauf! ( petite parenthese, le prix du pétrole dans le désert est monté jusqu'à 2$ le litre!! )

Posté par mon-voyage-en-oz à 05:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


La fin d'une histoire, le début d'une autre

Nous n'avons finalement pas fait long feux à l'abbatoir. Sans surprise.
Nous sommes ducoup restés Un mois et demis a Dubbo, c'ette grande ville sans grand interet, mais où nous avons tout de même fais de superbes rencontres et su trouver des lieux suffisament dépaysants pour s'y sentir bien. Nous avions crée notre environnement pour le rendre agréable. Campement dans la reserve naturelle la semaine, bord de rivière et feux de camps le week end.
Mais lorsqu'une occasion nous est apparu pour quitter cette ville et travailler dans les champs, evidemment nous n'avons pas su dire non...
C'est en compagnie d'un couple de français, qu'un dimanche, nous avons pris la route pour Moree, afin de recolter des..... Olives! Un nouveau fruit à ajouté à notre grande liste. Nous y sommes restés deux semaines, car pas plus de boulot. Ce fut la surprise.
Les fermiers très sympas nous ont offert pour le départ un pot de 5kg d'olive geantes, et un bidon d'huile d'olive! De quoi tenir jusqu'à la fin du voyage.
C'est alors, que sous les conseilles de nos amis nous avons dessidé d'avancer quelque peu dans notre programme, et de rejoindre le Northen Territory plus tôt que prévu en quette de travail, et d'un nouveau soleil!

Posté par mon-voyage-en-oz à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2013

Dubbo

Après ces quelques jours nous sommes partis à la recherche de travail, nous avons roulé des kilometres et des kilometres sans résultats, jusqu'à ce que nous arrivions dimanche à Dubbo. Il y a ici une usine d'abbatage d'animaux, oui c'est pas jolie, oui c'est dure et oui il faut un état d'esprit particulier, mais c'est notre dernière chance, et surtout c'est TRES BIEN payé! Et on a bien fait d'insister et de se présenter en personne car aujourd'hui nous venons d'aller passer un entretient pour commencer la semaine prochaine!
Hier soir a été une soirée peu commune, nous avons dormi à une rest area (dans une reserve naturelle pleine de Kakatoes) squatée par une multitude de papis et mamies voyageurs en bus équipés, caravanes et camping-car, et pour la premiere fois de notre voyage, toute les personnes de la rest area étaient reunis autour d'une seule et même table pour faire l'apero. Que des australiens et neo-zelandais, nous étions les seuls deux petits français! Le rond de chaises s'agrandissait au fure et à mesure que les personnes arrivaient. On a sortis les instruments et les fire stick, ça dansait et riguolait a tu-tête, ça a était la premiere fois qu'un tel evenement arrive pour la plupart d'entre nous. Les papis et mamis ont fait du fire stick, joué des percussions, et se rejouissaient de faire encore des nouvelles experiences a 60 ans.

Posté par mon-voyage-en-oz à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

The Spit

Après le festival nous sommes restés une semaine à The Spit, une rest area au bord du lac Summerset non loin de Kilcoy. Les rangers ont été très sympas et nous on laisser tranquile durant toute la semaine ( ce n'est pas un camping ) . Nous avions tout pour nous, la vue magnifique, un grand abris avec planchas, electricité et eau potable. Le groupe était composé de 7 francais, 2 australiens, une suedoise et un Allemand. Chaque repas se transformait en quantine, et lorsque quelqu'un proposait un thé, il fallait evidement en préparer 11! Ça a été une semaine reposante jusqu'à ce que nius dessidions de partir à Byron Bay tous ensemble faire la fête le temps d'un week end. Malheureusement au moment de partir il a été impossible de faire démarer le van, le route du festival l'avait endomagé serieusement... D'apres les copains la meilleure solution et de monter dans leur van partir faire la fete avec eux et revenir lundi en stop pour s'occuper des reparations, puisque de toute façon les garages sont fermés le week end et qu'on va donc rester bloqués ici seul à rien faire. C'etait pas faux. On est donc partis avec eux.
Le week end a était top, on est allés à un concert gratuit de Oka où Xavier Rudd est arrivé par supprise ( sacrée surpprise! ), on y a retrouvé beaucoup de personnes du festival. ( ces deux arstistes sont des joueurs de didjeridoo, percussion et chanteurs, à ecouter sur youtub! )
Lorsque nous sommes repartis sur Kilcoy en stop avec solene, nous avons eu une autre surpprise; celle du cyclone qui avait fait déborder les riviéres et qui rendait kilcoy innacxessible. Dans notre malheur nois avons eu de la chance puisque la dernière personne qui nous a pris en stop, John, était mécanicien, et très gentil! Il nous a ébergé chez lui le temps que les route se débloquent, remorqué le van jusqu'à chez lui, fait une partie des réparation et changé un pneu, le tout pour 50$ !

Posté par mon-voyage-en-oz à 07:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Earth Frequency Festival

Depuis Byron bay, la route pour le festival a été longue! Nous avons fait un passage expresse à Brisbane pour recuperer le frère de Solene et Sonia ( sa copine ) à l'aéroport, puis nous sommes partis en direction de Land Cruiser Mountain park au Nord de Kilcoy. La "durt road" est ce qu'ils appelent en Australie, une route quasiment impratiquable. Il y avait environ 50km de durt road entre Kilcoy et le festival, ce qui nous a fait arriver à une heure du matin sur le site, heureusement nous etions partis un jour plus tôt.
Le lendemain matin, premiers a l'ouverture du festival ( nous avons retrouvé pleins d'amis en arrivant la veille, dont Julien et Quantin ), le personnel de l'ouverture nous informe que uniquement le cash est accepté... On a tous tout dessuite déchanté quand on a réalisé que le distributeur le plus proche était à 4 heures de "durt road" aller-retour. Pas le temps de s'accabler sur notre sort, il pleut, on sait que la route est en plus un vrais labyrinte et que les gens commences à arriver au festival, et puis pas question de manquer le début! Nous sommes repartis à 5 dans le van chercher du cash car evidement nous étions pas les seuls surppris...
Un remorquage, quelques frayeures, 10 fausses routes et 5 heures plus tard, nous voila de retour! Et evidement la file d'attente c'était allongée de environ 70 voitures.
Peu importe nous y sommes enfin, les gens sont souriants, et heureux d'être au festival, on sent déja la bonne ambiance! Nous avons retrouvé le campement de nos copains, nous sommes une 15 aine sous un chapiteau tous réunis.
Le festival en lui même a été une vrais pépite, un rassemblement d'artistes en tout genre extremement talentueux, musiciens, dj, jongleurs, paintres... Tous rassemblés autour d'un seul élément : la Terre. La décoration était somptueuse, uniquement crée avec des materiaux de récupération, et l'état d'esprit des participants on ne peut plus chaleureux. Certaines personnes cuisines gratuitement pour les autres, il y a des cours de yoga, méditation, tai chi, cuisine bio, de communication, recyclage, des espaces pour les enfants, des hammacs un peu partout et des commediens qui nous font le chow en permanence.
Ce fut trois jours fatiguants à dancer, riguoler et faire des rencontres innoubliables. Le retour c'est deroulé à peu pres de la même façon que l'aller, mais en pire. En effet un cyclone etait en direction des terres et les avaient rendus glissantes, bref un cauchemard. Mais nous en sommes sortis indemnes! ( une leçon à retenir : pour l'australie le 4x4 est indispensable )

Posté par mon-voyage-en-oz à 06:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2013

sur la route du festival

Quelques jours se sont déroulés à Byron Bay apres la Rainbow Temple, à se prélasser au soleil et à manger des bons plats.
Aujourd'hui mardi 13 fevrier, nous sommes sur la route du festival depuis 4 jours, nous prenons notre temps et visitons plusieurs endrois. Nous somme restés deux jours à Brunwick Head, petite ville trés agréable où la brunwick river se jettendans l'océan créant une multitude de plages toute plus charmantes les unes que les autres! Nous somme aujoird'hui à Surfer Paradise, et oui il y a bien une ville qui porte ce nom! Il n'y a dailleur pas beaucoup de surfer, mais plutôt une multitudes de buldings impressionnants qui longent la côte, des parcs somptueux et des paons qui se promenent par ci et par là. Nous dormons sur Macintosh island, a Paradasie Water, au nord de surfer Paradise, au bord d'un jardin publique avec barbeuc et electricité, il y a juste à traverser un petit pont pour etre sur la plage, le spot parfait! Demai, matin nous décollons tôt pour Brisbane, histoire de revisiter cette grande ville, sous le soleil cette fois.

Posté par mon-voyage-en-oz à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]