Depuis Byron bay, la route pour le festival a été longue! Nous avons fait un passage expresse à Brisbane pour recuperer le frère de Solene et Sonia ( sa copine ) à l'aéroport, puis nous sommes partis en direction de Land Cruiser Mountain park au Nord de Kilcoy. La "durt road" est ce qu'ils appelent en Australie, une route quasiment impratiquable. Il y avait environ 50km de durt road entre Kilcoy et le festival, ce qui nous a fait arriver à une heure du matin sur le site, heureusement nous etions partis un jour plus tôt.
Le lendemain matin, premiers a l'ouverture du festival ( nous avons retrouvé pleins d'amis en arrivant la veille, dont Julien et Quantin ), le personnel de l'ouverture nous informe que uniquement le cash est accepté... On a tous tout dessuite déchanté quand on a réalisé que le distributeur le plus proche était à 4 heures de "durt road" aller-retour. Pas le temps de s'accabler sur notre sort, il pleut, on sait que la route est en plus un vrais labyrinte et que les gens commences à arriver au festival, et puis pas question de manquer le début! Nous sommes repartis à 5 dans le van chercher du cash car evidement nous étions pas les seuls surppris...
Un remorquage, quelques frayeures, 10 fausses routes et 5 heures plus tard, nous voila de retour! Et evidement la file d'attente c'était allongée de environ 70 voitures.
Peu importe nous y sommes enfin, les gens sont souriants, et heureux d'être au festival, on sent déja la bonne ambiance! Nous avons retrouvé le campement de nos copains, nous sommes une 15 aine sous un chapiteau tous réunis.
Le festival en lui même a été une vrais pépite, un rassemblement d'artistes en tout genre extremement talentueux, musiciens, dj, jongleurs, paintres... Tous rassemblés autour d'un seul élément : la Terre. La décoration était somptueuse, uniquement crée avec des materiaux de récupération, et l'état d'esprit des participants on ne peut plus chaleureux. Certaines personnes cuisines gratuitement pour les autres, il y a des cours de yoga, méditation, tai chi, cuisine bio, de communication, recyclage, des espaces pour les enfants, des hammacs un peu partout et des commediens qui nous font le chow en permanence.
Ce fut trois jours fatiguants à dancer, riguoler et faire des rencontres innoubliables. Le retour c'est deroulé à peu pres de la même façon que l'aller, mais en pire. En effet un cyclone etait en direction des terres et les avaient rendus glissantes, bref un cauchemard. Mais nous en sommes sortis indemnes! ( une leçon à retenir : pour l'australie le 4x4 est indispensable )